LA REMISE

Au début du XXè siècle, l’habitat champenois était relativement restreint, ce qui explique que se côtoient ici l’outillage lié aux travaux des champs, de la culture de la vigne, de l’exploitation des bois.

Le Champenois de cette époque était vigneron certes, mais aussi agriculteur pour pouvoir nourrir sa famille et son bétail. On vivait principalement en autarcie. Il faut savoir aussi que l’économie imposait à chacun de fabriquer la plus grande partie de ses outils, ou tout au moins les réparer, les entretenir avec toutes les astuces et finesses pour les rendre plus solides et performants à moindre frais.

Les outils liés au travail du bois, manches d'outils et échalas, que l'on trouvait chez tous les agriculteurs d'autrefois. En effet, l'économie de l'époque imposait à chacun de savoir fabriquer la plus grande partie de ses outils ou tout au moins les
réparer, les entretenir, avec toutes les astuces et finesses pour les rendre solides et performants dans la plus grande économie.

 

Les outils des champs et des bois, car le champenois d'il y a un siècle el même cinquante ans n'était pas que viticulteur, et les celliers servaient aussi à remiser tous les autres outils qui servaient au fauchage, jardinage, exploitation du bois.