l'atelier

Avec sa collection d’outils qui permettaient entre autre de travailler le bois, le métal…, c’est une profusion d’instruments qui témoignent de l’activité des villages. Il n’était pas rare en effet, d’y trouver un menuisier, un ferblantier, un bourrelier…, métiers qui ont aujourd’hui déserté nos campagnes.

 

Le Phylloxera est évoqué dans cette salle, puisque Dormans fut durement touché. Cette invasion de parasites fut enrayée par l’arrachage systématique de tous les pieds de vigne, suivi d’une replante d’arbres fruitiers, principalement de la cerise. Elle était fort réputée dans les environs et dans toute l'Ile de France. Par la suite on replanta de la vigne avec des pieds greffés sur des porte greffes américains qui eux, résistaient au phylloxéra.